80 ans du CNRS : les évènements en Normandie

En 2019, le CNRS fête ses 80 ans !

Des manifestations sont organisées en Normandie pour célébrer cet évènement.

Quand science et musique combinent leurs effets, vous verrez que le cerveau fait effectivement swinguer ses neurones… Récitatifs scientifiques par Emmanuel Bigand et airs instrumentaux par The Rolling String Quartet alternent ici pour expliquer et faire ressentir les effets de la musique sur votre cerveau. Cet opéra scientifico-rock en 3 actes a dans les rôles principaux : L’oreille, la musique et le cerveau. Une expérience hors du commun !

Cyceron invite le grand public à découvrir les coulisses de la plateforme de recherche en imagerie biomédicale : Conférences, exposés et visites inédites guidées et commentées des installations par les équipes scientifiques de Cyceron

Le cerveau est une machinerie extraordinaire. D’une plasticité infinie, il évolue en même temps que nous, nous permettant d’appréhender, de comprendre le monde au travers de nos yeux d’enfant puis d’adulte, de communiquer, de nous parler. Pourtant lorsqu’il souffre, lorsqu’il se trouble, alors peuvent apparaître des désordres mentaux jusqu’aux hallucinations. Mais une puissante force veille sur lui, sur nous, le stress. Cette conférence était animée par trois chercheurs normands :

  • Nicolas Poirel : Professeur de psychologie au sein du Laboratoire de psychologie du développement et de l’éducation de l’enfant (LAPSYDE – CNRS / Université Paris-Descartes / Université Sorbonne Paris Cité)
  • Elise Leroux : Ingénieure de recherche au sein de l’unité Laboratoire Imagerie et stratégies thérapeutiques dans la schizophrénie (ISTS – Université de Caen Normandie / CHU de Caen – Centre Esquirol – service de psychiatrie adulte)
  • Laurent Chatre : Chercheur au sein de l’unité Imagerie et stratégies thérapeutiques cérébrales et tumorales (ISTCT – CNRS / Université de Caen Normandie /CEA)

« Infiniment vivant : une histoire de cerveau », organisé par la délégation Normandie du CNRS, en partenariat avec la bibliothèque Alexis de Tocqueville, propose au public un parcours initiatique qui montrera que notre cerveau est … infiniment vivant !

Exposition de photos artistiques et scientifiques, réalisée avec l’aide de chercheurs travaillant dans les laboratoires normands spécialisés dans le cerveau, deux conférences, des ateliers pour petits et grands et des projections de films.

 

ORDURES, DÉCHETS… Nous désignons ainsi tout ce dont nous ne voulons plus et dont nous aimerions nous débarrasser, les objets, matériaux et autres restes que nous souhaitons faire disparaître, ne plus voir… Et pourtant, ils sont là! Incrustés dans les sols ou dispersés dans les océans, suspendus dans l’espace.

L’événement Vies d’ordures, organisé par la Maison de la recherche en sciences humaines (MRSH), invite à s’interroger sur nos façons de faire, nos manières de vivres. Expositions, conférences, projections, rencontres, le programme riche s’adresse à tous.

Cette rencontre, qui fera intervenir chercheurs et acteurs de la scène punk havraise, se propose d’apporter des réponses à trois problématiques centrales dans les Punk Studies : la définition même du punk, qui ne saurait être réduit à un courant musical ; celle de l’étonnante longévité du mouvement qui était originellement perçu comme une révolution culturelle aussi bien que violente ; enfin celle des formes que prend le punk dans la culture contemporaine.

FENO, le festival de l’excellence normande organisé par la Région Normandie, a proposé pendant trois jours (du 12 au 14 avril 2019), des démonstrations, animations et rencontres afin de valoriser les talents et les réalisations normandes dans tous les secteurs.

Dans le cadre des 80 ans du CNRS, la délégation Normandie a présenté l’excellence de la recherche menée au sein de ses laboratoires en Normandie et a permis au public de rencontrer des chercheurs, ingénieurs et techniciens :

  • Le bac à sable à réalité augmentée du laboratoire IDEES
  • Le canal à houle et la lévitation acoustique par le LOMC
  • Des expériences de vote par le CREM
  • Le logiciel de traitement d’images G’MIC et une borne biométrique par le GREYC
  • Des modèles 3D issus d’acquisition LIDAT et de traitements photogrammétriques par le M2C
  • Une présentation de trois projets phares de recherche développés au sein du pôle Document numérique de la MRSH

La Démarche d’amélioration continue mise en place à la délégation a également été présentée.

Le GANIL et le LPC ont également proposé un stand d’ateliers de médiation scientifique : le muoscope pour voir et entendre les particules issus du rayonnement cosmique, le billotron pour voir le noyau atomique au cours d’une réaction, une aurore boréale en Normandie et le piège à neutrons ultra-froids Nanosc.

Dans le cadre de l’édition 2019 de la Nuit de l’antimatière, organisée par le CNRS, le CEA et la Société française de physique, le GANIL et le LPC ont proposé au public caennais une soirée dédiée à l’antimatière, de la recherche fondamentale à son application, notamment en médecine. Au cours de cette soirée, qui s’est déroulée le 1er avril 2019, le public a assisté à une conférence sur les mystères qu’entourent l’antimatière, suivie d’un débat. Il a ensuite pu visiter virtuellement des sites consacrés à l’antimatière, notamment le centre de production de l’antimatière hydrogène du CERN.

Les rencontres du CNRS « Sciences et Citoyens » sont un rendez-vous annuel de réflexion et d’échanges avec des chercheurs, destiné en priorité aux jeunes de 18 à 25 ans. Cette année, elles ont eu lieu dans trois villes : Poitiers, Paris et Caen.

A Caen, elles se sont déroulées le 23 mars, en partenariat avec Le Dôme, l’AFNEUS et Corpo Sciences Caen. Deux ateliers étaient proposés au public :

  • Intelligence artificielle et santé : avancées techniques, enjeux éthiques
  • Slow life : on vit trop vite, comment ralentir

Les portes ouvertes du GANIL ont été l’occasion pour le grand public de découvrir les installations et instruments uniques du laboratoire, accompagné et guidé par les techniciens, chercheurs et ingénieurs du GANIL et du CIMAP. Les visiteurs ont eu accès au coeur des équipements de pointe du GANIL : accélérateurs, salles d’expériences, poste de commande. De la physique nucléaire aux sciences des matériaux, les équipes du GANIL et du CIMAP ont partagé leur passion, leur enthousiasme et leurs connaissances de la matière et de ses mystères. Les visiteurs ont également participé aux animations proposées : expériences, ateliers pour enfants, découverte des métiers de la recherche.

Ces portes ouvertes du GANIL ont eu lieu le 16 mars 2019.