Bio-accessibilité de polluants organiques et métalliques présents dans les sédiments de l’étang de Martot (France)

Dans le cadre du projet OSS276, des chercheurs des laboratoires COBRA (CNRS/Université de Rouen Normandie/INSA de Rouen Normandie) et M2C (CNRS/Université de Caen Normandie/Université de Rouen Normandie) ont mesuré la quantité et la bio-accessibilité de polluants organiques (HAP, PCB) et d’éléments traces métalliques présents dans les sédiments de l’étang de Martot en provenance de la rivière Eure.

Pour estimer la fraction bio-accessible des HAP/PCB, les chercheurs ont développé une nouvelle méthode qui leur a permis de montrer que cette fraction restait très en deçà du seuil critique au-delà duquel les sédiments ont un impact négatif sur la faune aquatique. L’impact de la fraction mobile des éléments traces semble plus problématique, en particulier dans le cas du cadmium et du zinc.