Ma thèse en 180 secondes

Le concours "Ma thèse en 180 secondes" permet aux doctorants et aux jeunes docteurs de présenter leur sujet de recherche, en français et en termes simples, à un auditoire profane et diversifié. Chaque candidat doit faire, en trois minutes, un exposé clair, concis et néanmoins convaincant sur son projet de recherche. Le tout avec l'appui d'une seule diapositive.

Ce concours offre une occasion unique aux participants de parfaire leurs aptitudes en communication, tout en leur donnant la possibilité de diffuser leur recherche dans l'espace public.

Inspiré du concours Three minute thesis, conçu à l'université du Queensland, le concept a été repris en 2012 au Québec par l'ACFAS (Association francophone pour le savoir) qui a souhaité étendre le projet à l'ensemble des pays francophones.

Portée par la Conférence des présidents d'université (CPU) et le CNRS, le concours est proposé en région par Normandie Université et la délégation Normandie du CNRS, en partenariat avec Le Dôme.

Contact : dr19 . com(at)cnrs . fr

La finale normande de l'édition 2019 a eu lieu jeudi 7 mars 2019 dans les Grand Salons de l'Hôtel de ville du Havre.

Le jury de l'édition 2019 était composé de :

  • Chandrou KOUMAR, docteur en neurosciences, journaliste scientifique chez Brut, youtuber et conférencier, Président du jury
  • Elise DUVAL, docteur en biologie Directrice de Nucléopolis, pôle nucléaire de Normandie Energies
  • Sara MARTINEZ DE LIZARRONDO, docteur en biochimie, Chargée de recherche INSERM au sein de l’unité « Physiopathologie et imagerie des troubles neurologiques »
  • Nathalie LEGER, Directrice générale de l’IMEC (Institut Mémoires de l'édition contemporaine), écrivaine
  • Xavier PANNECOUCKE, DRRT Normandie

Sylvain Laborde a remporté le 1er prix du jury* et Apolline Chabenat, le 2ème prix du jury** et le prix du public***.

Doctorant en 3ème année au sein du laboratoire CESAMS de l’Université de Caen Normandie, les recherches de Sylvain Laborde portent sur la régulation des effets du stress chez les sportifs. Issu de l’école doctorale HSRT « Homme, Sociétés, Risques, Territoire », son sujet de thèse s’intitule « Tonus vagal et respiration : influence sur le stress et la performance des fonctions cognitives exécutives chez le sportif ».

Apolline Chabenat, doctorante en 3ème année au sein du laboratoire SEBIO de l’Université le Havre Normandie, étudie les effets des antidépresseurs sur le camouflage de la seiche et du crabe. Issue de l’école doctorale NBISE « Normande Biologie Intégrative, Santé, Environnement », son sujet de thèse porte sur les modifications des polymorphismes liés aux défenses vis-à-vis des prédateurs par des antidépresseurs chez un céphalopode et un décapode.


* Le premier prix du jury est offert par la délégation Normandie du CNRS et Normandie Université
** Le deuxième prix du jury est offert par la délégation Normandie du CNRS et Normandie Université
***Le prix du public est offert par la MGEN, complété par un ouvrage offert par la Mairie du Havre


Demi-finale nationale

Apolline et Sylvain ont ainsi représenté la ComUE Normandie Université lors de la demi-finale nationale le 5 avril 2019 à Paris. Moment d’échange et de rencontre entre les 60 doctorants sélectionnés partout en France, cette étape importante a sélectionné les 16 finalistes nationaux : Apolline et Sylvain faisaient partie de ces 16 finalistes !

Finale nationale

L'aventure MT180 a donc continué pour nos deux doctorants qui ont fièrement porté les couleurs de la Normandie lors de la finale nationale qui s'est déroulée à Grenoble le 13 juin 2019. Et Apolline a remporté le 3ème prix du jury !

Tom Mébarki, prix du public et 1er prix du jury de cette finale nationale, représentera la France en finale internationale qui se tiendra à Dakar (Sénégal), le 26 septembre 2019.

Les lauréats Apolline Chabenat (3ème prix du jury), Tom Mébarki (1er prix du jury et prix du public) et Leah Vandeveer (2ème prix du jury)